Oddbjørg REINTON © 2021

" Dans ces dessins, Oddbjørg Reinton essaie d’établir un rapport plus intimiste avec les spectateurs sensibles à cette cause à effets multiples. La distribution des plans divers accueillis sur la même surface expriment les diverses facettes de sa pensée. Le recours à la compossibilité spatiale fonctionne sur le modèle du rêve qui n’hésite pas à mêler les époques et les lieux en un même espace. C’est que sans doute cette production se cristallise autour d’un rêve : celui, par son expression même, de participer au combat pour la conservation des espèces qui nous sont si proches (ne dit-on pas de certains hommes qu’ils sont des ours, des singes, ne dit-on pas gare au gorille !, ou que l’homme est un loup pour l’homme ?) mais surtout au combat pour la préservation de la Peinture comme espace de liberté, de préservation et de partage..."

extrait de l'article
ESPACE EN VOIE DE DISPARITION
par Bernard Teulon-Nouailles | ArtVues, juin 2010

My drawings represent an activity in parallel to my paintings; they move along at the same pace.
Before or after, my drawings intervene in order to underline or develop the ideas arising through my paintings.
More intimate; they emerge spontaneously, as the line advances on the paper.
The subjects are combined with writings: the Norwegian language often appears as my bearings; the echo of my roots, my culture, is omnipresent.
The stamps as well as the fragments of newspapers are also marks of my sense of  belonging, but at the same time they help my thoughts and my hand to drift away from constraint.
My drawings represent a sort of diary where everything can emerge and meet...


For meg er tegning og maling to teknikker som utfyller hverandre.
Før eller etter å ha malt tyr jeg til tegningen som for å understreke eller forlenge idéer som kommer frem under malingsprosessen.Tegningene er på mange måter mer intime, mer spontante fordi de blir til ettersom streken skrider frem på papiret.
Bildet blander seg med skriften. Det norske språket brukes som en nødvendig og naturlig forankring; det representerer mitt kulturelle rotfeste og tillater meg også å uttrykke det jeg har spontant på hjerte og som ikke nødvendigvis er gjennomtenkt eller ferdigtenkt.
Bruken av frimerker og utrevede avisartikler bidrar også til at tankene og hånden kan flyte mer eller mindre fritt rundt på papiret.
Tegningene mine kan sammenlignes med en dagbok hvor alt kan dukke opp og alle tanker møtes...

Le dessin pour moi  fait parti d'une démarche qui accompagne parallèlement la peinture.
Avant ou après, le dessin intervient pour affirmer en quelque sorte les idées qui émergent dans la peinture.   Plus intime, car surgissant spontanément, le dessin se développe au fur et à mesure du suivi de la ligne sur le papier.
L'image se mêle à l'écriture. La langue norvégienne vient souvent marquer l'ancrage nécessaire; le rappel de ma culture d'origine. L'écriture n'est-elle pas en voie de disparition également?
Les timbres, les fragments de journaux en sont aussi les traces qui poussent la dérive de l'esprit et de la main vers une liberté toujours revigorante.
Le dessin est un peu comme un journal où tout peut surgir et se rencontrer...