see video on Youtube
 
L'illustration montre l'Arche -  avec Noé - échoué sur la cime d'une montagne au loin, visiblement juste après le déluge. Un groupe d'animaux composé  de chevaux, de girafes et d'éléphants courent dans notre direction, comme s'ils voulaient sortir de l'image. L'histoire telle qu'elle nous était racontée dans notre enfance, me paraissait déjà bien dramatique. Mais la morale de l'histoire qui consistait à vouloir balayer le péché de la surface de la terre me dépassait complètement. Ce qui me préoccupait  c’était que l'eau allait monter et que tous les êtres humains allaient se noyer...Mais, heureusement, Noé avait été choisi pour rester là et sauver les animaux. Il a construit le bateau pour les sauver tous. Mais il y avait un problème : le bateau ... comment pourrait-il accueillir tant d'animaux ? Il y avait de surcroît une femelle et un mâle de chaque espèce, afin qu'ils puissent se reproduire. J'avais beaucoup de mal à comprendre comment tout le monde pouvait entrer dans ce minuscule bateau. Mais bon, pour moi c'était un conte.
 
J'ai tout naturellement commencé à travailler autour des quatre éléments à l'origine du monde et de la vie lorsque j'ai commencé à peindre des années plus tard. J'avais une prédilection pour l'eau; de grandes vagues menaçantes. Les contrastes entre les tempêtes et le calme, entre les couleurs chaudes et  les couleurs froides parcouraient mes tableaux.
 
Je me suis souvenue de ces éléphants surtout. Ils étaient si grands et ils avaient l'air si heureux en courant vers nous. Peu à peu, cette image naïve a été remplacée par la réalité et les éléphants sont régulièrement apparus dans mon travail sous un aspect bien moins idyllique. Il s'agissait surtout de mettre les espèces menacées en lumière. Des éléphants sans ou avec leurs défenses. C'est à l'être humain de décider de leur sort. Les trophées peints sont évidemment ironiques.
L'ours polaire et le gorille sont parmi les nombreux animaux qui ne sont pas représentés sur la couverture du livre de mon enfance.
Ils représentent à bien des égards les extrêmes: le nord et le sud, le froid et la chaleur, et comme  l'éléphant ils ont été un thème récurrent dans mon travail.
 
Ici ils ont une nouvelle chance de courir pour échapper à la grande vague qui risque d'engloutir d'autres ...
.
A chacun de se poser des questions, d'interpréter ou de penser la suite ...
J'ai choisi de m’arrêter là. Quant à Noé....
Le Parc de Noé
acrylique sur toile, 110 x 110 cm, 2016
Le point de départ est une illustration de couverture de
Mitt Skattkammer n ° 5, (collection de contes)
publié par Teknisk Forlag, Oslo, 1956:
L'Arche de Noé par Gösta Geerd.
d.
voir dessins Arches de Noé
Biographie
Contact
Dessins
Expositions
Peintures
Articles et textes
Accueil
Actualités
Oddbjørg REINTON
visual artist
Copyright © Tous droits réservés © 2019 Oddbjørg Reinton